Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Escapades coutelières

Voyage autour du monde à la découverte de couteaux d'ici et d'ailleurs

Button Lock

Description

Imaginé dès le milieu du XVIII siècle avec l'apparition des premiers couteaux automatiques pour lesquels l'action du ressort doit être neutralisé afin d'empêcher la lame de s'ouvrir seule, le button lock n'a pas fondamentalement évolué depuis sa création.

Souvent associé à des lames à ouverture automatique ou semi-automatique, on le rencontre la plupart du temps sur des couteaux à usage militaire ou "tactique". Si différentes implémentations existent, leur fonctionnement général est toujours le même: un bouton situé sur l'un des deux côtés du manche actionne un piston qui bloque ou libère la lame selon qu'il est respectivement relevé ou enfoncé.

Button Lock
Button Lock

Une fois enfoncé, c'est l'action d'un ressort hélicoïdal logé sous le piston qui le fait remonter tout seul lorsque la lame le lui permet, verrouillant ainsi cette dernière.

Généralement, ce piston est complété par un axe de butée qui limite le débattement de la lame et ne permet donc au mécanisme de verrouillage que d'assurer l'immobilisation de cette dernière sans pour autant devoir absorber toutes les contraintes mécaniques inhérentes à l'utilisation d'un couteau.

Button Lock
Avantages
  • Verrouille véritablement la lame, y compris en position fermée
  • Simple d'utilisation
  • Manipulable à une seule main en ouverture et en fermeture
  • Sans danger pour les doigts
  • Généralement, le mécanisme n'impose pas d'effort latéral et évite donc tout décentrage de la lame
  • Bon potentiel récréatif selon les modalités d'ouverture/fermeture auquel il est associé
Inconvénients
  • Ce mécanisme n'est pas ambidextre: le couteau est conçu pour les droitiers OU pour les gauchers selon le côté duquel le bouton est implanté
  • Assemblage et ajustement souvent délicat pouvant mener à un tarif élevé ou un mauvais verrouillage
  • Un jeu est susceptible de s'installer avec l'usure
  • Son entretien est délicat en raison d'un nombre important de petits composants et de la nécessité de démonter entièrement le couteau pour les nettoyer (lorsque cela est possible)
  • La fragilité du ressort hélicoïdal peut poser souci sur le long terme
  • Ne crée par de véritable effet de détente
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :