Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Escapades coutelières

Voyage autour du monde à la découverte de couteaux d'ici et d'ailleurs

Kernico "KN3": parce que pourquoi pas

Kernico "KN3": parce que pourquoi pas
Il y en a un peu plus, je vous le laisse?

Face au constat que j'arrive à sortir une lame qui ressemble de loin à ce que j'avais imaginé et à l'éventualité d'être un jour équipé de façon convenable (parce que, ne nous mentons pas, je me suis bien amusé à bricoler dans mon garage et j'envisage de recommencer l'outrage au bon goût), j'avais déjà imaginé un second modèle, prosaïquement baptisé "KN2".

Mais si, souviens toi!

Mais si, souviens toi!

Son profil tracé sur ce qu'il me reste d'acier, je réalise que j'ai encore de quoi faire un troisième couteau, à condition que ses dimensions soient un poil plus modeste. C'est alors que l'idée d'un "mini" s'impose à moi: un couteau qui se tient à trois doigts et qu'on peut facilement emporter avec soi, y compris dans un étui glissé au fond de la poche.

Après quelques recherches préliminaires, je sors un premier dessin qui me semble acceptable:

Un profil qui se veut polyvalent est destiné aux petits travaux.

Un profil qui se veut polyvalent est destiné aux petits travaux.

Et un proto pour la huit!

Rompu à l'exercice, il ne me faut qu'une vingtaine de minutes pour réaliser le prototype en contreplaqué, juste à temps pour me poser devant le nanard qui passe ce soir là à la TNT.

Sé walide
Sé walide
Sé walide

Sé walide

Après 90 minutes à me tripoter le manche, j'estime que le concept est validé. le temps de reporter le patron sur ma barre, aux côté de son prédécesseur, et je remise ces projets pour la suite, lorsque j'aurai du matos et un peu de temps.

Ça, c'est pour plus tard.

Ça, c'est pour plus tard.

Dans l'immédiat, ma priorité reste de fabriquer un étui pour mon premier coutal. Affaire à suivre donc.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article